• Ingrid

Renaitre à sa Nature véritable

Dernière mise à jour : 5 juin

En cette journée de Pâques, mon cœur à l’élan de parler de Renaissance…



Pour renaitre à sa véritable Nature, il faut accepter de mourir (symboliquement). Mourir à soi. Mourir à ses identités, ses rôles, toutes ses identifications et ses attachements. Mourir à l’égo. Mourir à ses croyances, ses pensées, ses émotions, à son corps. Mourir aux illusions et à l’aveuglement. Mourir aux doutes, aux peurs, à la souffrance, à la guerre intérieure. Mourir aux limites et à l’emprisonnement. Pour renaitre, il faut simplement mourir à son identité humaine pour renaitre à son Identité divine.



Pour renaitre à sa véritable Nature, il faut accepter de laisser aller l’ancien et faire de la place à l’intérieure de soi. Vider le vase pour que le Divin reprenne la place qui lui revient de droit. Créer de l’espace en soi pour la Vie et le Vivant puisse s’installer définitivement. S’abandonner au vide et s’ouvrir au Nouveau, à l’Inconnu. S’unir au Mystère et ne plus s’en défaire. Se détourner du passé et regarder en avant avec les bras grands ouverts. Poser son regard intérieur loin dans la profondeur de sa chair et juste remettre sa vie à la Vie. Remettre son cœur, son corps, son Âme au seul et unique Créateur.



Pour renaitre à sa véritable Nature, il faut accepter de se laisser traverser par le Souffle de la Renaissance et reconnaitre son Essence. Juste se poser au centre de son cœur et recevoir l’information de sa Nature profonde. Se souvenir de son Identité originelle, de sa Lignée divine et oser affirmer haut et fort sans l’ombre d’un doute :


« Ma Nature Est tout ce qui Est. Ma Nature est Vérité. Ma Nature est Divinité. Ma Nature est Éternité. Ma Nature est Félicité. Ma Nature est Souveraineté. Ma Nature est Abondance. Ma Nature est lien. Ma Nature est Dieu »


Pour renaitre à sa véritable Nature, il faut accepter de reconnaitre le Père divin et la Mère divine comme étant ses Parents Éternels. Et par le fait même, se reconnaitre comme la Fille et le Fils unique — l’Enfant héritier — de la Source originelle. Et à partir de cette proclamation, plonger dans l’éternité de l’instant et se laisser renaitre à la meilleure version de soi-même.



Je vous souhaite une belle fête de la Renaissance.



Ingrid


2 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout